Administration

Les-Muses-et-Robert-Charlebois

Cindy Schwartz : Fondatrice et directrice

Annie De Silva : Coordonnatrice des services aux élèves

Geneviève Bouchard : Coordonnatrice aux projets artistiques et au financement

Claudine Robillard : Coordonnatrice du volet pédagogique

Agathe Henninger : Chargée de projet à la philanthropie

 

Cindy Schwartz

Détentrice d’une maîtrise en Psychologie et Éducation ainsi que d’un impressionnant parcours à titre d’interprète et d’enseignante en danse, Cindy Schwartz est une humaniste passionnée en plus d’être aussi une gestionnaire aguerrie. Sa détermination ainsi que sa capacité naturelle à réunir des gens autour de projets novateurs et audacieux l’a amenée à fonder Les Muses en 1997. Luttant avec cœur et conviction pour la reconnaissance, l’inclusion et la participation sociale des artistes atypiques au sein du milieu artistique, Cindy Schwartz préside depuis 2011 la Table de concertation des organismes œuvrant dans le domaine culturel auprès des personnes handicapées. Son implication et sa contribution auprès de cette communauté ont été plus d’une fois récompensées par le biais de divers prix, notamment le Prix Janine-Sutto (qu’elle a obtenu à deux reprises) ainsi que le prestigieux prix À part entière de l’Office des personnes handicapées du Québec.

 

 

Professeurs

L’organisme a rassemblé une solide équipe de professeurs actifs dans le milieu des arts de la scène ou de la télévision.

Hélène-Élise Blais – Écriture de chansons et interprétation

Formée au Conservatoire de Québec en piano et clavecin puis en musicothérapie à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), Hélène-Élise enseigne le chant aux Muses: centre des arts de la scène depuis 2002. Elle a dirigé et accompagné au piano différents groupes d’élèves dans divers contextes. Dans les dernières années, on a pu la voir sur scène entourée de ses étudiants notamment à la SAT, au Club Soda et à l’Astral. Elle a été conseillère à la direction musicale dans le cadre du tournage du film Gabrielle de Louise Archambault, produit par Micro_scope.

Maïgwenn Desbois – Danse (technique classique et création dirigée)

Maïgwenn fait partie de l’équipe des Muses depuis 2001. Éclectique, sa formation en danse couvre l’apprentissage de plusieurs styles et techniques, allant du classique à la gigue traditionnelle québécoise en passant par la danse contemporaine. À l’image de sa formation, le parcours professionnel de Maïgwenn est riche et diversifié l’amenant à endosser différents rôles selon les projets soit celui d’interprète, de chorégraphe, d’enseignante en danse, de répétitrice, de percussionniste ou d’assistante à la direction artistique. Les différentes créations auxquelles elle a participé en tant qu’interprète l’ont amenée à danser sur de nombreuses scènes partout au Québec (Gaspésie, Sept-Îles, Gatineau et au Saguenay), mais aussi à l’étranger soit en France et au Liban. Deux de ses créations à titre de danseuse et chorégraphe, Quasispace et Dans ta tête, ont été présentées à Tangente dans le cadre des Biennales de gigue contemporaine 2009 et 2011. En 2012, elle fonde sa compagnie Maï(g)wenn et les Orteils. Son spectacle Six pieds sur terre (2013) a été présenté au Festival Vue sur la relève et à l’Espace George-Émile-Lapalme de la Place-des-Arts. Dans ta tête et Six pieds sur terre sont encore présentés dans plusieurs salles ici et ailleurs. En 2016, elle crée Avec pas d’coeur, qui a été présenté à Tangente. En 2018, elle s’associe avec Danse Carpe Diem/Emmanuel Jouthe pour reprendre le projet Écoute pour voir avec les danseurs atypiques de Maï(g)wenn et les Orteils.

Maude Desbois

Diplômée de l’École de Théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx en théâtre musical en plus d’avoir étudié la musique moderne à l’académie Taller de Mùsics de Barcelone, Maude a chanté dans divers ensembles a cappella avant de co-fonder le quatuor Kit4 en 2009. Elle a chanté dans les œuvres contemporaines Chœurs et Chorégraphes (Agora de la Danse) et Étal mixte et autres contres (Festival MNM 2013) ainsi que dans les comédies musicales The Slipper and the Rose et Daisy and the Wonder Weeds (Monument National). On a pu voir Maude au théâtre dans Dangerous Liaisons (Segal Center) et L’Archange, à la télévision dans Unité 9, Les Simone, 19-2 (en anglais), 30 Vies, Crimes occultes, Légendes urbaines et plusieurs publicités, ainsi qu’au cinéma dans le blockbuster Snow White, Y’en aura pas de facile (Marc-André Lavoie), Dehors l’hiver (présenté au Festival des Films du Monde) et Mother! (Darren Aronofsky). Elle a chanté sur les albums des groupes Trau et Marango Monkeys, joué dans les groupes de percussion afro-brésilienne Zuruba, Perkutes de Canet et Maloukaï. Elle a dansé pour les troupes de danses brésiliennes Chicaboom, Doumica et Oba Samba et est maintenant de retour sur les planches avec la troupe Ina Dança qu’elle a co-fondé; celle-ci a d’ailleurs remporté le premier prix au Canada Samba Congress Dance Competition qui se tenait à Toronto en novembre 2018. Maude travaille également pour la compagnie de danse Maï(g)wenn et les Orteils depuis 2011 en tant que répétitrice, coach de voix et d’interprétation, recherchiste, directrice de tournée et coordonnatrice pendant les spectacles.

Marie-Anik Deschamps – Théâtre physique (travail et langage corporel)

Détentrice d’un baccalauréat en art dramatique profil jeu à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) ainsi qu’une formation en interprétation au Cégep de St-Hyacinthe, Marie-Anik Deschamps entreprend, dès sa sortie de l’université, différentes formations notamment en mime, en danse claquette, en jeu devant la caméra et en jeu clownesque auprès d’artistes reconnus du milieu tel que Jean Asselin, Francine Alepin et Jean-Pierre Bergeron. Elle fonde en 1998 La lune de Stella, une compagnie d’animation, de magie et de comédie. Depuis, Marie-Anik est engagée à titre de clown professionnelle et est invitée à participer à différents événements partout à travers le Québec. Parallèlement à cela, elle crée en 2012 Cartoonesque, une aventure burlesque présentée au Fringe, dans laquelle elle participe à titre d’interprète en plus d’en signer la mise en scène, tout comme Normal!, créé en 2018.

Richard Gaulin – Théâtre (lecture, interprétation, exercice public – drame)

Bachelier ès arts en 1991, concentration jeu et membre de l’UDA depuis 1995, Richard Gaulin allie le travail d’acteur, celui de comédien, de metteur en scène et d’enseignant depuis nombre d’années. Depuis 2001, il enseigne le théâtre aux Muses: centre des arts de la scène, en plus d’assumer le rôle de metteur en scène et conseiller en développement artistique au Théâtre Aphasique depuis 2005. Riche de sa participation à plusieurs stages de perfectionnement donnés notamment par Luce Pelletier, René Daniel Dubois, Benoît Vermeulen et Marcel Sabourin, Richard Gaulin cumule les rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision tout en collaborant à différents projets à titre de metteur en scène. Avec Les Productions des pieds des mains, il met en scène Leçons, un spectacle de danse-théâtre réunissant des interprètes professionnels et des artistes vivant avec un handicap intellectuel. Cette adaptation de la pièce d’Eugène Ionesco a été produite à Liège en Belgique lors des Rencontres théâtrales du CREHAM ainsi qu’à Montréal au Théâtre La Chapelle. En 2007, il crée à Tangente Le temps des marguerites… à la folie ou pas du tout, à partir du Faust de Gounod, et celui de Goethe. Plus récemment, Richard a mis en scène avec les membres de la troupe du Théâtre Aphasique : Jeux, scène et délire, une adaptation faite à partir des textes de Eugène Ionesco.

Menka Nagrani – Danse (technique et répertoire, création et théâtralité)

Depuis 2001, Les Muses a la chance de compter Menka Nagrani parmi son équipe d’enseignants. Artiste multidisciplinaire, Menka enseigne la danse, le théâtre et le piano. En 2004, elle fonde la compagnie Les Productions des pieds et des mains dans le but, entre autres, de créer autrement, notamment en intégrant à ses créations des artistes marginaux. Alliant danse et théâtre, ses premières pièces Leçons, L’ombre et Le temps des marguerites… à la folie ou pas du tout ont été présentées plus de trente soirs sur les scènes professionnelles montréalaises ainsi que dans le cadre de festivals internationaux en France et au Japon. La pièce Le temps des marguerites… a d’ailleurs été classée parmi les 7 meilleurs spectacles de danse-théâtre au Canada en 2007 par le quotidien The Globe and Mail. Le dernier projet des Productions des pieds et des mains, Pharmakon, connaît un franc succès. Après une tournée montréalaise importante, le spectacle est présenté à Rouen, en France au printemps 2012. En 2015, elle crée Le chemin des passes dangereuses de Michel-Marc Bouchard au Théâtre Prospero. Sa dernière création, Cendres d’Emmanuelle Jimenez, a également été présentée au Prospero à l’hiver 2019.

Kim Perreault – Théâtre (exercice public – comique)

Détentrice d’un DEC en Éducation spécialisée et d’une solide formation en interprétation et en improvisation, Kim Perreault enseigne aux Muses depuis 2007. Touche-à-tout, elle a été régisseuse de plateau et accessoiriste, metteure en scène pour une école secondaire ainsi qu’actrice. Avec Hélène-Élise Blais et Philippe David, un élève des Muses, elle crée le spectacle L’Enfirwapé, dont un extrait est présenté au Festival Phénoména 2014, et le spectacle entier est diffusé en novembre 2017 à la Maison de la culture du Plateau Mont-Royal.

Martin Perreault – Jeu devant la caméra

Après sa sortie du Conservatoire d’Art dramatique de Québec en 2004, Martin s’est tout de suite intéressé à la direction d’acteurs. Il a dirigé plusieurs comédiens dans la préparation de leur examen d’admission pour les écoles de théâtre, il a au-delà de cinquante mises en scène à son actif avec des enfants âgés entre 9 et 17 ans, il coache des acteurs professionnels en préparation pour une série ou un film, il enseigne au Cégep de St-Hyacinthe pour les étudiants en interprétation théâtrale de même qu’aux Ateliers Danielle Fichaud. En plus de sa passion pour l’enseignement, vous avez pu le voir comme comédien sur les différentes scènes du Québec et de l’Ontario dont le Théâtre du Trident, le Périscope, Premier Acte, l’Espace Libre, le CNA ou encore à l’écran dans de nombreuses séries dont Yamaska, L’Auberge du Chien Noir, Sur-Vie et plusieurs autres. Vous pouvez également entendre sa voix sur divers médiums, puisqu’il cumule les expériences en narration, doublage et surimpression. Outre l’enseignement et le jeu, Martin a également touché à l’animation et il a participé à l’émission Aubaines et Cie sur la chaîne V télé à titre de chroniqueur.

.

Conseil d’administration

Président : Jean Hupé, retraité, ancien gestionnaire pour Agropur et parent d’un élève des Muses

Vice-président : Maxime Savard, directeur général à la Parentèle de Laval

Trésorière : Ruba Al-Chaer, chargée de projets – opérations internationales pour CBC/Radio-Canada

Secrétaire : Marie-Noël Bouchard, responsable de la diffusion et du développement de partenariats au Théâtre Le Clou!

Administrateurs : 

Jean Horvais, professeur au département d’éducation spécialisée de l’UQAM

Aubrée Coutanson, procureure au Directeur des poursuites criminelles et pénales

Dalia Al Achi, agente d’information à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse